Information

Tubéreux: Dahlia Dahlia spp.

Tubéreux: Dahlia Dahlia spp.



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Classification, origine et description

Famille: Astéracées
Genre: Dahlia
Nom commun: Dalia Giorgina, Georgina

Typologie: Vivaces, Tubéreuse
Propagation: division, bouture, semence

Etymologie: le nom du genre est dédié au botaniste suédois Andreas Dahl (1751-1789), élève de Linnaeus.

Le genre comprend des espèces herbacées originaires du Mexique. Guatemala et autres États d'Amérique centrale. Ce sont des plantes à racines tubériformes oblongues, à tige dressée, souvent ligneuse à la base, variant en hauteur entre 20 cm et 2 m; le fogle est de grandes feuilles formées de 3 à 5 feuilles dentées; les fleurs sont simples ou doubles très décoratives, de formes et de couleurs variées. Les premiers Dahlias sont arrivés en Europe à la fin du XVIIIe siècle. En raison de sa longue et abondante floraison, elle est largement utilisée comme plante ornementale dans les jardins, en pot sur les terrasses et industriellement pour la production de fleurs coupées. Les espèces reconnues sont une trentaine, mais tous les savants ne sont pas d'accord. Le premier D, de couleur rose, décrit par le botaniste espagnol de Cavanilles en 1791 était le Dahlia pinnata, qui est également aujourd'hui classée comme telle, bien que considérée par beaucoup comme un synonyme de D. sorensenii. Ici aussi Dahlia coccinea de de Cavanilles est toujours reconnue comme une véritable espèce.

Dalia (photo du site)

Comment il est cultivé

Dans les zones où les gelées hivernales se produisent, il est nécessaire d'enlever les tubercules du sol en automne, tandis que dans de nombreuses régions italiennes avec un climat hivernal doux, même les plantes cultivées dans de grands pots peuvent rester intactes dans le sol pendant plusieurs années et donneront des résultats particulièrement bons, en particulier avec les fleurs. très tôt.
Les D. ont besoin de beaucoup de lumière et de soleil. Ils ont besoin de beaucoup d'eau et d'un sol bien fertilisé. Le meilleur moment pour l'Italie pour commencer à cultiver des tubercules est le début du mois de mars. Les tubercules sont retirés de la cave et les vieilles tiges de la tige et des racines fibreuses sont nettoyées, puis elles sont placées dans des plateaux en plastique remplis d'une fine couche de tourbe et sont légèrement recouvertes, laissant la couronne et le début de la tige libres. Dans la mesure du possible, ces plateaux doivent être placés sur une fenêtre à midi dans un environnement chauffé. Bien entendu, ces règles s'appliquent aux régions plus froides; dans les climats doux D. peut être mis immédiatement à l'extérieur. La préculture en barquette est cependant toujours utile, car elle permet une meilleure connaissance de la force des tubercules et une division plus rationnelle. L'important est de les garder modérément humides. les premiers jets apparaîtront, secomendo les zones, déjà fin mars ou avril: c'est le moment de planter le D. La distance à respecter entre la plante et la plante est d'environ 75 cm. Les trous pour les tubercules doivent avoir une profondeur d'environ 15 cm. Le D. cultivé en serre et déjà en branches sera planté, selon les lieux, dès que la température hivernale montrera des signes d'atténuation. Les accolades doivent être plantées dans le sol avant le tubercule pour éviter d'endommager les racines.
Dès que les pousses ont atteint une hauteur d'environ 10 cm, elles s'éclaircissent en laissant les 3 plus robustes pour chaque plante et en coupant les autres au ras du sol. L'opération de découpe doit être répétée sur les nouvelles pièces moulées. Lorsque les pousses sélectionnées ont atteint une hauteur de 15 à 20 cm, elles peuvent être surmontées pour encourager la plante à pousser et la rendre plus robuste (cela s'applique aux espèces de grande taille). Après la garniture, le D. formera un petit groupe de boutons en haut: le central, le plus grand, doit être conservé, tandis que les 2 immédiatement en dessous et les jets sous ceux-ci doivent être supprimés. Ainsi, toute la sève nourrira le bourgeon central et des fleurs géantes seront obtenues. Bien sûr, ce n'est pas une procédure à utiliser avec le nain D. Les espèces flétries doivent être rapidement éliminées de toutes les espèces. Après la floraison, les tubercules doivent être retirés du sol et stockés dans une pièce à basse température et avec une certaine humidité. La multiplication de D. est très facile et se fait soit par graine, soit par division de tubercules, soit par bouture.
reproduction par graines elle est pratiquée par les horticulteurs pour obtenir de nouvelles variétés. La germination des graines est rapide et facile. Normalement, ils sont étalés sur une couche de terreau ou un substrat à base de tourbe peu profonde dans des récipients plats ou sur un lit chaud, en les recouvrant uniquement de terreau fin. Les plants sont reconditionnés sur un substrat plus riche et mis en pot dans de petits pots rectangulaires. Vers la fin du mois d'avril ou mai, ils sont ensuite placés dans les conteneurs finaux à l'extérieur de la même manière que les tubercules. Normalement, les plantes poussent rapidement et fleurissent dès la première année, formant à leur tour des tubercules, qui peuvent être utilisés pour la multiplication si un hybride d'un intérêt particulier est obtenu.
Avec le propagation agamique il est possible de multiplier rapidement une variété donnée, en obtenant en peu de temps un nombre élevé d'individus. La division est pratiquée lors du redémarrage végétatif des souches. Ils se fragmentent en rhizomes individuels en s'assurant que tout le monde aboie au moins un bourgeon et une racine.
À partir des souches de croissance végétative, des boutures peuvent être obtenues en coupant les pousses d'environ 10 cm de long au premier nœud au-dessus du tubercule. Les rameaux sont dépouillés des feuilles à l'exception de la touffe apicale et sont enterrés à une profondeur d'un centimètre dans un lit chaud dans le substrat d'enracinement, constitué principalement de sable. En quelques jours, les racines se développent. Dès qu'ils ont suffisamment grandi, les nouveaux plants sont transférés dans des bocaux et utilisés plus tard comme ceux obtenus à partir de graines. Parfois, les pousses avec une petite partie du rhizome sont détachées des plantes pour végéter et placées directement dans les bocaux. Les boutures peuvent également être prises plus tard, lorsque les plaines sont en plein développement. La propagation à partir de tissus lignifiés des espèces dites d'arbres est particulièrement facile.

Espèces et variétés

- Dahlia coccinea Cav.: C'est l'un des premiers dahlias importés en Europe par de Cavanilles, qui l'a décrit en 1791. Il est originaire du Mexique. La plante atteint une hauteur de 150 à 300 cm, a des inflorescences d'un diamètre de 5 à 7 cm, portées sur de longs pédoncules dressés. Les ligules ont différentes couleurs et nuances de rouge, mais il existe également des formes de l'espèce avec d'autres couleurs: cramoisi, jaune, orange, mauve, violet et blanc. De cette espèce dérive directement le groupe très important de dahlias horticoles appelés coletti.
- Dahlia Merckii Lehm.: C'est une espèce d'un intérêt particulier en raison de sa plus grande rusticité que les autres espèces originaires du Mexique. Les plantes atteignent une hauteur de 1 à 2 m et portent des fleurs simples à ligules rose-lilas ou rose clair, presque blanches, à la fin de l'été et à l'automne. Les feuilles sont finement nageoires et deviennent parfois rouges.
- Dahlia excelsa L.: c'est la plus grande espèce (jusqu'à 7 mètres de haut), avec un aspect presque arboricole, tige ligneuse et grandes feuilles vert clair (35-40 cm), très divisées, pennées, à segments dentés. Les fleurs sont rassemblées en grappes aux extrémités des tiges centrale et latérale et ont la forme d'une grosse cloche, semi-détachée, rose pourpre, de 12 à 15 cm de diamètre. C'est une espèce à cultiver dans les régions tempérées, où les tubercules peuvent être laissés en permanence dans le sol.
- Dahlia imperialis Roezl.: Est une espèce semi-arboricole originaire du Mexique, du Guatemala, du Salvador, du Costa Rica et de la Colombie. Il fait partie des dahlias les plus hauts connus, avec des tiges atteignant 5 m de long. Les capitules de cette plante sont semi-dépendants, rassemblés en grappes. La floraison a lieu à la fin de l'automne et dure longtemps. Dans plusieurs villes méditerranéennes, il est présent dans les jardins botaniques et également dans les jardins privés. Les ligules des inflorescences sont majoritairement roses ou rose-violet, parfois teintées de rouge ou de lilas, voire très foncées, rarement blanches.

Classification des dahlias horticoles
Déjà dans les premières décennies du XIXe siècle, diverses tentatives ont été faites pour classer le nombre croissant de dahlias hybrides proposés dans les catalogues des pépiniéristes de l'époque. Il existe actuellement treize groupes reconnus internationalement. Les variétés de dahlias sont attribuées à des groupes uniquement en fonction de la forme des capitules. D'autres caractéristiques, telles que la couleur des fleurs, la hauteur des plantes, la couleur et la forme des feuilles etc., ne sont pas prises en considération.

- Groupe 1: Dahlias à une fleur
Les fleurs tubulaires fertiles sont rassemblées dans un disque central bien visible, entouré par les fleurs de rayon, généralement avec huit grandes ligules ovales (mais parfois plus nombreuses).

- Groupe 2: Dahlias fleur d'anémone
Les fleurs du disque central sont tubulaires et partiellement ligulées qui forment une touffe entourée de grandes ligules périphériques.

- Groupe 3: Dahlias à collier
Inflorescences à deux cercles distincts de segments: le cercle extérieur formé par les ligules des fleurs périphériques, le plus intérieur (le collet) formé par des étamines transformées (pétaloïdes). Le disque central est partiellement visible et similaire à celui des dahlias à une fleur.

- Groupe 4: Dahlias de nénuphars
Capitules solides (dits doubles) avec le disque non visible sous les segments plats et élargis (ligules), éventuellement courbés vers l'intérieur ou vers l'extérieur.

- Groupe 5: Dahlias décoratifs
Capitules pleins (doubles), voyants, à segments denses, élargis et souvent ovales sans pointes, disque non visible.

- Groupe 6: Globe dahlias
Capitules pleins (doubles), à segments denses, pointus et ascendants, inflorescence sphérique d'un diamètre supérieur à 6 cm, éventuellement partiellement aplatie.

- Groupe 7: Dahlias pompon
Capitules pleins (doubles), à segments généralement ovales, de forme d'inflorescence très proche de celle des dahlias globe, mais avec un diamètre jusqu'à 6 cm seulement.

- Groupe 8: Dahlias de fleurs de cactus
Capitules pleins (doubles), avec des segments étroits et pointus tordus vers l'arrière sur plus de la moitié de leur longueur. Les capitules de cactus avec des segments droits ou courbes sont inclus.

- Groupe 9: Dahlias semi-cactus
Capitules pleins (doubles), avec des segments élargis et plats, comme dans les dahlias décoratifs, mais pointus et vers les extrémités tordus vers l'arrière. Les inflorescences sont souvent plates et ouvertes, comme celles des dahlias décoratifs.

- Groupe 10: Différents dahlias
Ce groupe contient tous les dahlias avec des capitules avec des formes non comparables aux groupes précédents. Par exemple, celles appelées fleurs de pivoine ou duplex, avec deux cercles distincts de fleurs de rayons, etc.

- Groupe 11: Dahlias Fimbriates
Le groupe comprend des dahlias avec des ligules de toute forme uniformément effilochées dans le capitule; ils sont principalement présents dans les dahlias décoratifs et à fleurs de cactus.

- Groupe 12: Dahlias de fleurs d'orchidées simples
Dans ce groupe sont insérés les dahlias à fleur unique avec les ligules des fleurs des rayons tordues vers l'extérieur sur environ un tiers de leur longueur. Le groupe comprend également les soi-disant dahlias étoiles.

- Groupe 13: Dahlias de fleurs d'orchidées complètes
Le groupe recueille des dahlias avec des capitules complètement pleins (doubles), dans lesquels le disque n'est généralement pas visible, avec le centre triangulaire et avec des segments de fleurs de rayons repliés longitudinalement vers le haut ou vers le bas.
Les autres informations

Tubercules de Dalia (photo www.cooltropicalplants.com)

Dahlia variabilis

Maladies, ravageurs et adversités

Les stagnations d'eau qui peuvent provoquer la pourriture des racines doivent être évitées. Entre parasites les dahlias se détachent des limaces et des pucerons. Parmi les maladies fongiques, la plus dangereuse est la plaie blanche (Oidium).


Vidéo: Dahlia Flower Tour 2019 (Août 2022).